Photo Lydie Largy

Tadaammmm !!! « Tout vient à point à qui sait attendre », vous connaissez le dicton ? Et bien voilà, ça y est enfin, la cuisine est terminée !! Un projet, 6 années …


L’amour rend aveugle


Quand nous avons eu le coup de cœur pour notre maison, nous avions tellement d’étoiles dans les yeux que l’état très « dans-son-jus » de la cuisine ne nous avait pas franchement gênés.

Toute à mes « ma maison du bonheur », « mon jardin du bonheur » et tout et tout du-bonheur, je faisais complètement abstraction de :

  • ces placards en piteux état  dont certaines portes me sont restées dans les mains (bah, c’est pas grave, je vais coudre un rideau),
  • cette fenêtre dont les joints dégoulinaient (regardez, en plissant les yeux on ne voit rien),
  • cette faïence avec ses paysages campagnards  (T’inquiète, ils font des stickers imitation carreaux de ciment, ça va l’faire),
  • cet enduit à la spatule, bien épais et bien sale parce que sans hotte les vapeurs grasses s’évacuent difficilement ( heu, là c’était quand même compliqué de positiver).
  • Quant au sol en pierre blanche, dont chaque tâche avait modifié l’aspect, je m’étais là aussi fait une raison (il est authentique, et puis ce qui est bien, c’est qu’on ne voit pas quand c’est sale… Comment ? Ni quand c’est propre non plus, vous dites ? C’est pas faux 🧐).
  • Et ce n’était rien comparé à l’électricité qui faisait hérisser les cheveux des électriciens (LOL) et le plafond qui fuyait à chaque averse (oh, ça me rappelle l’album de Caroline et ses amis que j’aimais tant, trop bien !)

 Bref, dans cette période Peace & Love, rénover la cuisine n’était pas une priorité.

@nathaliejomard

Ma patience a des limites

1 an, 2 ans,  5 ans…. Bon Did, il faut faire quelque chose là !!!!

Progressivement, malgré mes tentatives décoratives, je suis passée du « zen, c’est cool » au « Bon Did, qu’est-ce qu’on attend là ?! ». Pour bien comprendre les choses, quand on arrive au « Bon Did ! », mon Did sent qu’il vaut mieux se faire discret, c’est donc souvent à ce moment-là qu’il :

  • Doit aller acheter du pain
  • A un RDV super-important-qu’il-ne-peut-pas-manquer
  • Doit tondre la pelouse
  • A quelque chose à dire à nos voisins adorés …

En 6 ans, c’est fou ce qu’il a eu comme RDV et c’est fou comme le yoga et la méditation m’ont été salutaires …

Pendant ce temps-là

Merci ma formation de coach déco

Vous qui me suivez, vous savez que j’ai choisi de me reconvertir professionnellement et que je suis devenue coach en décoration. J’ai donc appris à utiliser Sketchup, et en bonne élève que je suis, je me suis amusée à faire quelques simulations 3D.

Le problème, c’est que lorsqu’on baigne dans la déco, les idées fusent, changent, et aucun projet ne me laissait entièrement satisfaite. La cuisine est donc passée par :

  • Cuisine verte et bois
  • Cuisine verte et blanche
  • Cuisine blanche et bois
  • Cuisine noire et or…

Concrètement, grâce à la 3D, la cuisine en a vu de toutes les couleurs. Dans la réalité elle en a vu de toutes les couleurs aussi, mais dans l’autre sens du terme (Ras le bol de cette cuisine, le jour où ça va me prendre je vais tout jeter dehors 🤬 …Zen Lydie !)

Les choses bougent


Que s’est-il passé pour que ça change ?

Il s’est passé plusieurs choses en réalité :

✨La première, c’est que la décoration de la maison s’est affinée, et le mélange baroque et New Old s’est affirmé dans notre intérieur.

✨La deuxième, c’est qu’à force de faire des recherches pour mes clients ou mes formations, j’ai découvert les crédences dorées (♥️ ), la possibilité de mettre du bois au sol même dans la cuisine, l’originalité des touches baroques (lustres à pampilles, miroirs etc..) .  Nous avons compris que cet univers nous parlait et surtout qu’il donnait un style et une belle harmonie à notre maison.

✨La troisième, mon Did s’est mis à cuisiner. C’est dingue comme il a mieux compris à quel point la cuisine manquait de fonctionnalité (Lydie, il est où le sucre ? Tout en bas dans le meuble, derrière les farines et les céréales. Ben oui il faut tout sortir, ça te pose un problème ? 😈)

On se lance ? On se lance !

Quand mon Did a prononcé ces trois mots, j’ai d’abord cru que quelqu’un avait pris sa place (Qui êtes-vous ? Sortez du corps de mon mari !), je me suis pincée, je l’ai pincé, et non, je ne rêvais pas ! Les choses se sont alors enchainées très rapidement, à commencer par la modélisation de la cuisine qui s’est révélée comme par magie d’abord sur Sketchup puis sur le logiciel d’IKEA (qui part du principe que dans une maison tous les angles sont droits 😳🤬..)

Aussi étonnant que cela puisse paraître, nous avons été d’accord sur tout en ce qui concerne l’agencement et le choix fonctionnel des meubles. C’est ainsi que nous avons aujourd’hui une cuisine qui ne possède pas moins de 27 tiroirs et où chaque chose a sa place (ça se range où ça ? Dans le tiroir ! 😬).

Tout est pensé pour augmenter la fonctionnalité et faciliter l’usage dans les différentes zones (lavage, nettoyage, cuisson, conservation), avec un éclairage optimal par espace (C’est Versailles ici !) et ce, malgré les contraintes structurelles.

Good job mon Did !

Coté travaux

La partie travaux se résumait simplement à : on dépose tout (murs, plafond, sol, électricité) et on reprend à neuf. Seules les arrivées d’eau et évacuations ont conservé leur place initiale.

Nous avons opté pour une entreprise multiservices, dont nous avions de très bonnes références, et notre voisin et ami électricien (le seul qui n’ait jamais fui en faisant un devis électrique chez nous). À eux se sont greffés les poseurs du parquet, et c’est dans une franche camaraderie que se sont enchainés les travaux. Efficacité, professionnalisme, et belles rencontres, on en espérait pas tant !

Coté déco

En ce qui concerne la décoration à proprement parler, le plus compliqué pour moi fut sans conteste le choix des teintes murales. Du vert, oui mais…Du bleu nuit, oui mais…Du curcuma, oui mais…Du blanc alors ?! Oui mais….Et de oui-mais en oui-mais, nous avons finalement opté pour la teinte Citronnelle acidulé de chez Maitre en couleurs, et un blanc chaud qui se marient parfaitement au blanc des meubles.

Inspiration couleurs & matériaux, rapide mais efficace 😉

À défaut d’une crédence en laiton (faute de grives…), la crédence dorée a été réalisée avec la peinture Acryldoré de chez Fluidemail . Cette peinture sans solvant est ultra résistante et peut s’appliquer sur tous supports, en intérieur ou extérieur. Je l’ai tellement aimée, que j’en ai un peu « collé » partout  (Oh, ce serait joli dans cette petite niche, allez hop ! Et ce petit cube ? Allez zou ! Et ce pied de lampe, c’est parti !)

Lydie Largy

Mes suspensions en verre ciselé viennent de chez Cyrillus, le miroir de chez Maisons du monde et le reste (table, chaises, lustres à pampilles, tapis…) sont chinés ça et là . Quelques plantes vertes et terrarium s’ajoutent à l’ensemble pour la touche nature.

Résultat

Aujourd’hui, la cuisine est un vrai havre de paix. On prend un réel plaisir à y cuisiner, à s’y poser tout simplement pour un thé (ou même pour écrire un article pour le blog).

Il aura fallu du temps mais bien nous en a pris car sans cette formation, je n’aurais jamais imaginé une telle cuisine, aussi fonctionnelle. Et lorsque je regarde les plans fournis par une grande enseigne aux anciens propriétaires de notre maison, je me dis qu’on l’a échappé belle …

Alors, heureuse ? Oh oui mon Did 😍😍!!!